Les crêpes c’est toute l’année !

Fév 7, 2017 | A TABLE

Et oui, la Chandeleur, c’est déjà terminé… Mais qui a dit que l’hiver devait encore être long et tristounet ? Les crêpes, ce n’est pas comme Noël, on y a droit toute l’année ! Bonheur simple, elles nous invitent à vivre de grands moments de partage et de complicité. De ceux qui font renaître les souvenirs de notre plus tendre enfance. Il n’y a donc pas de raison de s’en priver.

Alors à vos louches, prêts, partez !

Les classiques gourmands

A chaque région sa tradition !

Simples à préparer, faciles à cuire, les crêpes sont à la portée de tout le monde ! Voilà pourquoi la tradition s’est vite répandue… et conservée. Au fil du temps, chaque région s’est appropriée la crêpe, la revisitant à sa manière. Plus croustillante, plus grande ou plus fine, à chacune sa spécialité : les tantimolles en Champagne, les vautes en Lorraine et dans les Ardennes, les roussettes au pays d’Anjou, les crupets en Gascogne.

Au Sud et à l’Ouest, on a même développé d’autres spécialités pour célébrer la Chandeleur. Tandis que les Bretons se sont lancés dans les galettes (des crêpes salées à base de farine de sarrasin), les sudistes eux, ont préféré les beignets. Peu importe la recette, du moment qu’on fait tous la fête !

Suzette et sarrasin, 2 recettes stars de la « crêpologie »

L’une est sucrée, l’autre salée. Elles ne se ressemblent pas mais ce sont les grandes favorites de la Chandeleur !

La galette de sarrasin, aussi appelée galette de blé noir, remonte au XVe siècle et se prépare avec de la farine de sarrasin. Aujourd’hui, elle est devenue la spécialité de la Haute-Bretagne. On la déguste généralement garnie de viande, de jambon, de fromages, d’œuf ou de poisson. Sa texture particulièrement fine et croustillante la rend délicate à garnir mais c’est aussi ce qui la rend si délicieuse.

Inventée par Auguste Escoffier, la particularité de la crêpe Suzette c’est le beurre Suzette dans lequel on la plonge. La recette ? Du beurre, du sucre, de l’orange et/ou du citron et du Grand-Marnier. Selon certains, la crêpe se déguste tout de suite après, tandis que d’autres recommandent de la flamber. A vous de choisir !

CRêpes aux citrons verts 
Crêpes aux fruits caramélisés
Pâte à galette au sarrasin
Beignets de la Chandeleur

Les secrets de la pâte à crêpes

Les crêpes, c’est la garantie de faire plaisir à tous les gourmands !
Et pour cuisiner les meilleures, voici quelques astuces pour réussir la pâte à crêpes à tous les coups…

01.

on sélectionne de bons produits 

Choisir les meilleurs ingrédients vous assure une pâte à crêpes de qualité : lait entier plutôt qu’écrémé, farine fluide ou tamisée et oeufs frais. Idem pour la garniture et les boissons : confiture ou compote « maison », jus de pomme local, cidre fermier.

02.

on préfère la pâte sans grumeaux !

La clef d’une pâte onctueuse et lisse, c’est la farine. Même si vous avez une farine fluide, pensez à la tamiser. Et au moment de verser le lait, ajoutez-le progressivement tout en remuant. Au robot ou au batteur c’est encore plus efficace.

03.

on fait preuve de patience !

Laissez reposer la pâte pendant 1 à 2 heures, ainsi elle sera moins élastique. Et si vraiment, vous ne voulez pas attendre, versez du lait tiède voir chaud au moment de la préparation.

04.

on la personnalise selon les goûts !

Pour donner un goût fruité et onctueux à votre pâte à crêpes, remplacez le lait par un yaourt aux fruits. Dans le Nord de la France, c’est la bière qui remplace le lait et qui donne plus de légèreté aux crêpes . Vous pouvez également aromatiser votre pâte avec de la vanille,  avec l’alcool de votre choix, de la fleur d’oranger ou des zestes de citron.

Allez, on se lance ! Voir la recette

Des crêpes.. et que ça saute !

Faire sauter les crêpes, c’est un peu la cerise sur le gâteau.. Un lancé réussi rend la crêpe bien meilleure !
Alors pour mettre toutes les chances de votre côté et éviter et qu’elle ne se déchire (encore), voici quelques conseils.

Un bon matériel, c’est essentiel ! 

La crêpière anti-adhésive et sa spatule (en bois ou en plastique) sont les deux ustensiles indispensables ! Les vrais amateurs peuvent également utiliser le fameaux petit râteau en bois. A noter que la première crêpe est souvent râtée alors.. pas de pression, on recommence ! Le bon truc? Ne pas trop être pressé et bien laisser chauffer la poêle.

Toujours plus fines… 

Pour garantir une crêpe vraiment fine, versez la pâte et répartissez-la en tournant la pôele. Une fois que le fond est recouvert, versez l’excèdent de pâte dans un saladier. Mais normalement, les pros ont le coup d’oeil et il n’y a pas de surplus !

L’option « crêpes party »  

Avec les appareils à crêpes conviviaux,  chacun fait ses propres crêpes en toute sécurité. Une autre manière ludique et facile de se régaler tous ensemble !

Et si ca colle ? 

Vous pouvez ajouter une cuillère à soupe de beurre fondu ou d’huile directement dans la pâte. Graissez la pôele avec un essuie-tout imbibé d’huile, une demi-pomme de terre trempée dans l’huile ou encore du lard pour les galettes.

Prêt, feu, sautez !  

La poêle est graissée, la crêpe devrait donc se détacher facilement. Une fois que les bords sont bien cuits, décollez-la avec la spatule. Secouez la poêle pour la détacher complètement et placez la crêpe sur le bord en faisant dépaser d’un tiers hors de la poêle. Donnez ensuite un petit coup de poignet sec, et rattrapez la au vol !

Comment maintenir les crêpes chaudes ? 

Faites bouillir de l’eau dans une casserole. Une fois à ébullition, retirez la casserole du feu et placez une assiette dessus pour maintenir la température.
Empilez vos crêpes, et recouvrez-les avec une autre assiette ou de l’aluminium.

Crêpes gourmandes de toutes les façons

Gâteaux de crêpes, aumônières ou garnitures étonnantes… avec un peu de patience et d’imagination, les résultats sont renversants !