Soupes d’hiver pour réchauffer les coeurs

17 janvier 2017 | À TABLE

Quand l’air ambiant est glacial, brrrrr… Quoi de plus agréable que de se réchauffer autour d’un bon bol de soupe bien chaud ? Sentir le doux parfum des légumes mijotés, la chaleur émaner de ce bouillon fumant, et la sensation en bouche de velouté onctueux… il n’y a rien de plus réconfortant pendant les longues soirées d’hiver. Alors on achète des légumes frais, on les découpe, on les fait cuire, puis on les mixe. Et par ici la bonne soupe !

Les atouts de la soupe

Très facile à faire

Excellente pour la ligne

Economique

Déclinable à l’infini

Possibilité de la préparer à l’avance

Elle fait grandir les enfants !

Très facile à faire

Excellente pour la ligne

Economique

Possibilité de la préparer à l’avance

Elle fait grandir les enfants !

Comment bien choisir ses légumes ?

Pas de surprise, c’est à partir des meilleurs légumes que l’on fait les meilleures soupes. Mais une fois chez le primeur ou au supermarché, vous avez beau sentir les légumes, les palper, les examiner sous toutes les coutures, difficile d’être sûr de son choix ! Comment savoir si un légume est à parfaite maturité sans le goûter ?
Voici 7 astuces pour vous aider à trouver les meilleurs légumes :

01.

Veillez à ce que les queues des légumes ne soient ni noires, ni sèches.

02.

Si le légume est mou ou fripé, c’est qu’il est dans un état avancé.

03.

Tâtez bien chaque légume afin de déceler tout pourrissement  prématuré  (avec la paume de la main pour ne pas les abîmer !)

04.

Un légume à la forme irrégulière n’est pas moins bon, au contraire, c’est qu’il n’a subi aucune modification pour le marché.

05.

N’hésitez pas à sentir le produit pour avoir une idée de sa fraîcheur.

06.

Fiez-vous aux couleurs : un bon légume doit avoir une couleur et une texture homogènes.

07.

Privilégiez les produits issus de l’agriculture bio, c’est plus prudent pour votre santé..

01.

Veillez à ce que les queues des légumes ne soient ni noires, ni sèches.

02.

Si le légume est mou ou fripé, c’est qu’il est dans un état avancé.

03.

Tâtez bien chaque légume afin de déceler tout pourrissement  prématuré  (avec la paume de la main pour ne pas les abîmer !)

04.

Un légume à la forme irrégulière n’est pas moins bon, au contraire, c’est qu’il n’a subi aucune modification pour le marché.

05.

N’hésitez pas à sentir le produit pour avoir une idée de sa fraîcheur.

06.

Fiez-vous aux couleurs : un bon légume doit avoir une couleur et une texture homogènes.

07.

Privilégiez les produits issus de l’agriculture bio, c’est plus prudent pour votre santé..

 

Mangeons de saison

Si vous voulez réaliser encore plus d’économies quand vous préparez une soupe, il suffit d’acheter des légumes de saison, en respectant le cycle naturel de leur pousse. Les légumes de saison présentent de nombreux avantages : ils ont plus de goût, ils sont moins traités, et ils répondent à nos besoins nutritionnels au bon moment. En hiver, avec le froid et le manque de soleil, notre corps réclame plus de nutriments. Ça tombe bien : c’est la saison des légumes riches en minéraux.
Mais au fait, quels sont les légumes d’hiver pour les mois de janvier et février ?

Alors, ça vous donne des idées de recettes?
Miam-miam, y’en a qui vont se régaler !

  

Finie la soupe à la grimace : des recettes gourmandes à vous faire saliver d’avance…

Des tranches de pain, du beurre fondant et un subtil mélange de légumes lentement mijotés dans une cocotte… Oulala que c’est copieux tout ça

SOUPE DE BUTTERNUT À LA NOIX DE MUSCADE

Des marrons, de la crème fraîche épaisse et du butternut fondant lentement mijoté dans une cocotte… Oulala que c’est copieux tout ça !

Voir la recette.

SOUPE DE LÉGUMES

Avec ce froid glacial, on n’a rien trouvé de mieux que de préparer une bonne soupe de légumes pour se réchauffer en hiver !

Voir la recette.

SOUPE AU POTIMARRON AU CHÈVRE FRAIS

Partez en territoire inconnu avec cette soupe originale au potimarron. On est fan de sa couleur orangée, idéale pour ramener le soleil à votre table…

Voir la recette.

SOUPE A L’OIGNON GRATINÉE

Un classique de la cuisine française qui vous veut du bien quand la température chute. Des oignons fondants, du fromage gratiné sur du pain grillé croustillant… c’est ça le début du réconfort !

Voir la recette.

SOUPE AU PISTOU

Pour faire un bon pistou : un peu d’ail, de l’huile d’olive, quelques feuilles de basilic, du parmesan… et pis c’est tout ! Vous allez vous régaler avec ce plat complet qui tient bien au corps. Et réchauffe tous les cœurs !

Voir la recette.

SOUPE AU CRESSON

Envie d’un remède contre le froid ? Légèrement acidulé, le cresson réveille vos papilles et fait fuir la grisaille. Un grand bol de saveurs et de chaleur pour oublier l’hiver !

Voir la recette.

 

Le « souping », la nouvelle tendance détox

Avez-vous déjà entendu parler du souping ? C’est la dernière mode venue de Californie en matière de détox. Et comme son nom l’indique, le souping consiste à réaliser des cures à base de soupes (pendant 1 à 5 jours). Ses adeptes prônent une alimentation ultra-saine et équilibrée pour purifier le corps en lui faisant perdre quelques kilos. Il ne s’agit pourtant pas d’un régime

traditionnel : maigrir n’est pas l’objectif premier du souping. C’est d’ailleurs ce qui le différencie du célèbre régime de la soupe aux choux. Le but du souping, c’est d’apporter plein de nutriments et de sels minéraux à l’organisme pour le détoxifier. Mais s’il permet aussi de perdre un peu de poids, on ne va évidemment pas cracher dans la soupe…

 

A vos soupes… Prêt… Savourez !

Vous voulez suivre la tendance souping ? Commencez par filer au marché pour acheter des légumes ! Et oui, une bonne soupe « façon souping », c’est avant tout des légumes frais. Et on oublie le sel ou la crème épaisse (promis, vous vous en remettrez…) car l’ajout d’additifs est proscrit. Les soupes vendues en grande surface ne sont donc pas adaptées à une cure souping… Il va falloir passer derrière les fourneaux, mais pas de panique : les soupes sont faciles à réaliser et peuvent être préparées à l’avance pour être dégustées le jour où vous n’avez pas le temps de cuisiner.

 

Quels sont les avantages et les limites du souping ?

Cette cure est pratique car elle ne demande un engagement que sur une courte période. De plus, au-delà de purifier votre organisme en entraînant une meilleure digestion, elle vous donne ce petit coup de « boost » qui vous poussera à rechercher une meilleure alimentation par la suite : vous n’allez quand même pas fournir tous ces efforts pour replonger directement dans la malbouffe et la junk-food, pas vrai ? Contrairement au régime de la soupe aux choux qui est d’un ennui mortel, le souping est attrayant car il permet de varier les recettes à l’infini ! Imaginez donc tout ce que vous allez pouvoir vous préparer… Mmhh, c’est un vrai régal !

Mais avant de vous lancer, assurez-vous bien que votre santé vous permette de suivre ce type de programme. Cette cure ne doit pas être prise à la légère : elle doit durer de 1 à 5 jours maximum pour éviter de trop lourdes carences et les experts recommandent de la pratiquer à la maison pendant une période d’activité limitée. Enfin, n’oubliez pas qu’il s’agit de détox et non d’un régime à proprement parler : il est possible d’observer une perte de poids alors gare à l’effet yo-yo ! Si vous voulez vraiment maigrir, la meilleure solution reste de manger équilibré (en quantités raisonnables bien sûr !) tout en pratiquant une activité sportive.

Voilà, vous savez tout…

Et si vous avez envie de tester une petite cure de soupes détox, voici 5 recettes de soupes détoxifiantes et rassasiantes, composées par un médecin nutritionniste :

http://www.medisite.fr/digestion-6-recettes-pour-une-cure-de-soupes-detox.982041.49.html?page=0%2C2

Et si vous avez envie de tester une petite cure de soupes détox, voici 5 recettes de soupes détoxifiantes et rassasiantes, composées par un médecin nutritionniste